TURRITOPSIS, MÉDUSE IMMORTELLE ?

Cette petite méduse s’appelle Turritopsis nutricula. La méduse du même genre Turritopsis dohrnii a été célébrée par les média. Elle est considérée comme un exemple d’organisme immortel. Seule dans sa catégorie pour l’instant, elle peut effectuer un développement à l’envers, car elle est capable de se re-transformer en polype. Collectée en plongée par David Luquet, Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer.

Photo Christian Sardet.

JUVÉNILE DE GALATHÉE

J’ai longuement filmé et photographié ce petit crustacé mesurant 2 mm lors de notre traversée de l’océan Indien avec l’expédition Tara Oceans. Cette galathée juvénile nettoyait ses antennes et collectait les petites particules qui s’accrochaient aux soies sur ses pattes avec des mouvements stéréotypés de ses pinces.

Photo Christian Sardet

LE BEL ATLANTA: TOTALE TRANSPARENCE

Atlanta est un mollusque gastéropode hétéropode à coquille turbinée. Atlanta comme tous les hétéropodes ne possède qu’un pied aplati qui lui sert de nageoire. Scrutant la pénombre avec leurs grands yeux mobiles, les Atlanta sont des carnivores. Ils rongent leurs proies avec leurs langues râpeuses appelées radula situées au bout d’un long museau. Nous avons collecté cet l’Atlanta pourpre en gros plan dans l’océan Indien lors de l’expédition Tara Oceans.

Photo Christian Sardet

VELELLE VUE DU CIEL

Ce pourrait être la vision d’un oiseau s’approchant de la surface. Cette Velella velella appelée « barque de la Saint Jean » fait partie du neuston; le plancton qui flotte en surface. La Velelle comme les méduses fait partie des cnidaires. Elle mesure 3 cm et possède une voile surmontant un flotteur et une couronne de tentacules de couleur bleue. Au centre, à travers le flotteur on distingue des centaines de polypes qui assurent la capture des proies et la reproduction. Collectée au printemps en baie de Villefranche-sur-Mer.

Photo Christian Sardet, et Sharif Mirshak, Parafilms, Montréal

LA BEAUTÉ COLORÉE DES NUDIBRANCHES

Les 3000 espèces de nudibranches ne cessent d’être photographiées par les plongeurs dans leurs environnements naturels. Heureusement pour eux, en aquarium, les nudibranches perdent leurs extraordinaires couleurs. En règle générale, chaque espèce se spécialise et mange un type principal d’organisme - algues, éponges, coraux, ascidies et parfois d’autres nudibranches. Les couleurs acquises servent au camouflage et à la défense. Leurs appendices colorés contiennent des toxines et parfois des cellules urticantes volées à leurs proies. Nudibranche juvénile Flabellina sp., collecté dans les filets à plancton de mailles 200 microns en baie de Villefranche-sur-Mer.

Photo Christian Sardet

COPÉPODE

Les crustacés copépodes sont les organismes les plus abondants du zooplancton. Comprenant plus de 14000 espèces, ces arthropodes dont les tailles varient entre 0.5 et 5 mm, occupent tous les habitats d’eaux marines et d’eaux douces. Les copépodes sont un maillon essentiel de la chaine alimentaire. Ils font le lien entre le monde des êtres unicellulaires – les protistes - dont ils se nourrissent principalement, et les organismes multicellulaires qui les mangent - crevettes, chaetognathes, poissons et mammifères marins. Collecté en baie de Villefranche sur mer.

Photo Christian Sardet

CTÉNOPHORE IRIDESCENT

Les cténophores doivent leur nom aux « ctènes », les 8 rangées de palettes faites de milliers de cils accolés les uns aux autres et qui permettent aux cténophores de se déplacer. Ces cils géants sont constitués des mêmes éléments que les cils des cellules de notre corps. Le mouvement en vagues des palettes ciliaires est contrôlé par un système nerveux simplifié. Agissant comme de minuscules prismes, les palettes ciliaires diffractent la lumière et sont la cause d'iridescences aux couleurs de l'arc en ciel. Ctenophore tentaculé juvénile collecté en baie de Villefranche-sur Mer.

Photo prise au millième de seconde avec un flash par Christian Sardet et Sharif Mirshak

FORAMINIFÈRE: ARCHITECT DE CALCAIRE

Ce foraminifère est constitué d’une unique cellule de grande taille (environ 0.2 mm). La cellule est souvent subdivisée en plusieurs chambres délimitées par une ou plusieurs coques intracellulaires en carbonate de calcium appelées tests. A travers les trous dans les tests sortent d’innombrables pseudopodes; des extensions membranaires. Les foraminifères déploient ces pseudopodes, pour la locomotion, l’ancrage sur des surfaces et la capture des proies; d’autres organismes unicellulaires, des larves et parfois même de petits crustacés. Globigerinoides bulloides collectée en automne dans la baie de Villefranche sur Mer.

Photo Christian Sardet

SAPPHIRINE PORTANT SES EMBRYONS

De nombreux copépodes portent leurs embryons dans des sacs ovigères. Cette femelle de sapphirine est très différente du mâle, plus plat et plus grand. Le mâle reflète la lumière. Le saphirines sont des copépodes parasites des salpes. Collecté en baie de Villefranche-sur-Mer.

Photo Christian Sardet et Sharif Mirshak

* SURVOLER LE MANDALA POUR DÉCOUVRIR LES ORGANISMES PLANCTONIQUES

 

LE PLANCTON

Le plancton est l'ensemble des créatures qui dérivent au gré des courants. Ces organismes représentent 98 % de la biomasse des océans.

Chaque respiration est un cadeau du plancton végétal produisant autant d’oxygène que toutes les forêts et plantes terrestres.

Le plancton est aussi un puissant régulateur du climat. Il est la source principale des énergies fossiles.

Enfin le plancton constitue la base de la chaîne alimentaire où les plus gros mangent les plus petits depuis les micro-organismes jusqu’aux poissons et à l’homme.

LE LIVRE

UNE PLONGEE AU COEUR DE LA BIODIVERSITE ET DE L'EVOLUTION

Dans ce très beau livre, ode aux origines et à la diversité du vivant, Christian Sardet révèle en 550 photos aussi belles qu'étranges, un monde secret. Un monde d'organismes dérivant avec les courants depuis les minuscules virus et bactéries jusqu'aux méduses et siphonophores, les plus longs animaux du monde.

L'auteur, à travers ses voyages et expéditions, partage ses passions et ses connaissances avec des images accompagnées de textes précis et incisifs permettant de comprendre les évolutions de la vie et de la biodiversité depuis plus de 3 milliards d'années.

ACHETEZ LE LIVRE

PLANCTON Aux origines du vivant
550 photos, 216 pages
Format 24 x 32 cm
Couverture cartonnée
Prix TTC : 39,90 EUROS
Parution : octobre 2013

Où le commander:
http://www.editions-ulmer.fr

L'AUTEUR: Christian Sardet

Christian Sardet
Photo: Dennis Allen

Fondateur du laboratoire de Biologie Cellulaire Marine du CNRS et de l'Université P. et M. Curie à l'Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS est auteur de nombreuses publications scientifiques et vient de recevoir le Grand Prix des Sciences de la Mer de l’Académie des Sciences. Concepteur de films, dessins animés et DVDs primés, il a notamment reçu le Prix Européen pour la Communication en Sciences de la Vie, décerné par l ‘EMBO (European Molecular Biology Organization)

En qualité de co-fondateur et coordinateur de l’expédition Tara Oceans consacré à l’étude globale du plancton Christian Sardet a initié le projet « Chroniques du Plancton » qui marie art et science pour partager la beauté et la diversité du plancton.

UNE LECTURE | DES PHOTOS | DES FILMS | UN SITE

Un dispositif exceptionnel a été mis en place pour aller plus loin dans la découverte du comportement et des interactions entre les organismes du plancton à travers des films et un site interactif.

Des Q codes insérés dans les chapitres du livre permettent d'accéder en un "Flash" aux vidéos des "Chroniques du Plancton" pour une immersion totale.

Ctenophores |  Foraminifères et Coccolithophores |  Phronimes

Site "Chronique du Plancton" www.planktonchronicles.org
Une plateforme interactive avec 20 vidéos, des textes et des photos

...et 15 autres chapitres [ www.planktonchronicles.org ]

 

Retour